Sélectionné :

Un demi-siècle d’Action française (1944-1999)

18,00

Un demi-siècle d’Action française (1944-1999)

18,00

Editions Godefroy de Bouillon, 142 pages, 1999.

En stock

Catégories : , , Étiquettes : ,

Description

A l’été 1944 les dirigeants de l’Action française étaient emprisonnés par les « épurateurs » et condamnés. Le journal, interdit, cessait de paraître. Plus d’un demi-siècle plus tard il y a toujours un journal et un mouvement d’Action française. Comment l’A.F. a-t-elle pris un nouvel essor et survécu à ses fondateurs ? Quelles campagnes a-t-elle menées ? Quelles ont été les vicissitudes de son existence ?
Pierre Pujo fait le récit – jusqu’alors inédit – de cette histoire à laquelle il a été étroitement mêlé. Il montre qu’elle a été consacrée à autre chose qu’à la « garde du musée » maurrassien, comme certains adversaires de l’A.F. l’ont prétendu. L’Action française a été constamment sur la brèche pour dénoncer les gabegies et les trahisons du régime et de ses hommes. Elle n’a pas été un mouvement sclérosé, loin de là. Chaque fois qu’elle a été frappée par l’adversité, elle a aussitôt rebondi. Si elle a subi des échecs, qui souvent, se sont confondus avec les malheurs de la patrie, elle a aussi remporté des succès. Elle continue à attirer de nombreux jeunes qui réfléchissent avec elle aux conditions du salut de la France.
Au long du demi-siècle écoulé, on observe la continuité d’une ligne politique qui n’est pas restée figée mais qui a défini en toutes circonstances la voie du seul intérêt national. Par dessus tout, l’Action française a maintenu vivante la flamme de l’espérance royale.
Pierre Pujo a milité dès l’âge de 15 ans dans les rangs de l’Action française. Il a dirigé de 1962 à 1966 le journal des Etudiants de la Restauration nationale, AF Université, puis l’hebdomadaire Aspects de la France, devenu L’Action Fançaise Hebdo en 1992, et L’Action française 2000 en 1999. Il est président du Comité directeur de l’Action française.

Informations complémentaires

Poids200 g
Fermer le menu