Sélectionné :

Qui suis- je ? -Monnerot

12,00

Qui suis- je ? -Monnerot

12,00

Editions Pardès, 127 pages, juillet 2005.

Plus que 2 en stock

Catégories : , Étiquettes : , ,

Description

D’un aïeul corsaire sous Suffren, d’un père directeur du journal La Justice (communiste) à Fort-de-France, Jules Monnerot tenait ses qualités de caractère : l’audace, l’indépendance, le refus du conformisme. D’abord lié au groupe surréaliste, il est ensuite plus proche des préoccupations de Caillois et Bataille sur le sacré et le pouvoir. Dans ce Monnerot ( » Qui suis-je ? « ), l’auteur retrace comment, depuis le Collège de sociologie, dont il est à l’origine, en passant par la Seconde Guerre mondiale et la Résistance, Jules Monnerot deviendra célèbre, en 1945, avec deux livres qui font date : La Poésie moderne et le Sacré et les Faits sociaux ne sont pas des choses (critique de Durkheim et jalons pour une sociologie à naître). Il travaille à une introduction aux mythes modernes quand le coup de Prague l’alerte. Il est temps, alors, de montrer quelle menace représente le plus virulent de ces mythes pour notre liberté ; ce sera Sociologie du communisme (1949), étude inégalée qui fait grand bruit et lui attire d’implacables ennemis ; pour lui, le communisme c’est  » l ‘Islam du XXe siècle « , une société où le sacré et la politique sont confondus -à la fin de sa vie, il verra revenir en force l’islam véritable. Vingt ans après, Sociologie de la révolution étudie l’évolution du phénomène jusqu’aux désordres de mai 68. Lois du tragique, Inquisitions, La Guerre en question, La France intellectuelle vont achever de poursuivre cette enquête sur notre présent. Jusqu’au bout, il défendra la liberté de pensée contre les censures et les conditionnements. Il fut l’homme  » aux yeux ouverts « , il l’a payé cher.

Informations complémentaires

Poids195 g
Fermer le menu