Philippe Ariès un traditionaliste non-conformiste

Auteurs :

23,00

Septentrion, mars 2008, 346 pages

En stock

Catégories : , Étiquettes : ,

Description

Philippe Ariès (1914-1984), l’auteur des classiques Histoire des populations françaises (1948), l’Enfant et la vie familiale sous l’Ancien Régime (1960 et 1973) et l’Homme devant la mort (1977) est une figure emblématique de la Nouvelle histoire aux côtés de G. Duby, J. Le Goff, E. Le Roy Ladurie ou M. Vovelle. Mais ce directeur d’études à l’EHESS fut pendant longtemps un solitaire, un historien franc-tireur, qui a bâti son œuvre en dehors de l’université, bref un « historien du dimanche ».
Philippe Ariès, formé à l’école de l’Action française dans les années trente, épouse la plupart des combats du mouvement de Charles Maurras jusqu’à Pierre Boutang, puis se détache du militantisme tout en restant fidèle à sa culture traditionaliste.
La biographie de ce pionnier de l’histoire des mentalités permet de comprendre la notoriété nationale et internationale de l’œuvre de Philippe Ariès dans des milieux aussi divers que ceux de la sociologie, de la psychologie, de l’éducation ou de la médecine. Elle livre enfin une explication sur la longue traversée du désert que connut Philippe Ariès et qui révoltait tant Michel Foucault.

Informations complémentaires

Poids655 g

Vous aimerez peut-être aussi…