Sélectionné :

Ordres et contre-ordres de chevalerie

5,00

En rupture de stock

Ordres et contre-ordres de chevalerie

5,00

Éditions Mercure de France, 333 pages, 1982

 

Rupture de stock

Description

Il est de bon ton de parler en souriant de l’amour des Français pour les décorations.Attitude assez surprenante, puisque la France fut la dernière des grandes monarchies médiévales à instituer des ordres de chevalerie durables (celui de l’Étoile créé par Jean le Bon s’éteignit à peine né) et qu’actuellement encore elle n’est pas, loin de là, le pays le mieux pourvu en insignes d’hon- neur.Mais peut-être a-t-elle toujours témoigné pour ces « marques vaines et sans prix » que vantait Montaigne, un attachement qui les lui rend parti- culièrement chères.« Les Français, s’écria Napoléon devant le Conseil d’État, en défendant la création de la Légion d’hon- neur, sont ce qu’étaient les Gaulois : fiers et légers. Ils n’ont qu’un sentiment : l’Honneur. »

Informations complémentaires

Poids300 g
Fermer le menu