Sélectionné :

Ordres et contre-ordres de chevalerie

5,00

Ordres et contre-ordres de chevalerie

5,00

Éditions Mercure de France, 333 pages, 1982

 

Plus que 1 en stock

Description

Il est de bon ton de parler en souriant de l’amour des Français pour les décorations.Attitude assez surprenante, puisque la France fut la dernière des grandes monarchies médiévales à instituer des ordres de chevalerie durables (celui de l’Étoile créé par Jean le Bon s’éteignit à peine né) et qu’actuellement encore elle n’est pas, loin de là, le pays le mieux pourvu en insignes d’hon- neur.Mais peut-être a-t-elle toujours témoigné pour ces « marques vaines et sans prix » que vantait Montaigne, un attachement qui les lui rend parti- culièrement chères.« Les Français, s’écria Napoléon devant le Conseil d’État, en défendant la création de la Légion d’hon- neur, sont ce qu’étaient les Gaulois : fiers et légers. Ils n’ont qu’un sentiment : l’Honneur. »

Informations complémentaires

Poids300 g
Fermer le menu