Sélectionné :

Notre sang vaut moins cher que leur pétrole

14,90

Notre sang vaut moins cher que leur pétrole

14,90

Editions du rocher, 199 pages, 2016.

 

Plus que 1 en stock

Description

« Notre sang vaut moins cher que leur pétrole ! » Ce cri de détresse illustre l’abandon du Proche-Orient par la France. C’est l’extermination des chrétiens d’Orient que l’on pleure. Jean-Frédéric Poisson a le courage de se rendre sur place contre la bien-pensance de l’ establishment . Libye, Maroc, Turquie, Arabie saoudite, Liban, Égypte, Syrie, Irak…

Il rencontre les réfugiés, les communautés chrétiennes, les bénévoles engagés et les autorités religieuses et politiques. Il est reçu à deux reprises par Bachar el-Assad. Après plusieurs mois de travail intensif, Jean-Frédéric Poisson accuse. La soumission de la France aux monarchies pétrolières, l’ignorance, la désinvolture et l’immobilisme de nos responsables publics, nos alliances avec le Qatar et l’Arabie saoudite, tout ceci met en danger la France. Objectivement, en responsabilité, Jean-Frédéric Poisson dresse un constat  de la place de la France en Orient et propose une diplomatie enracinée et ambitieuse. Cet ouvrage met en lumière les errements de nos gouvernants successifs. Le lecteur découvre  la place essentielle que la  France a perdue dans tous ces pays. Il réalise que c’est une part de notre avenir qui se joue là-bas. Jean-Frédéric Poisson est titulaire d’un doctorat de philosophie et d’un master de droit social. Il est député de la 10e circonscription des Yvelines et président de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur les moyens et le financement de Daech. Élu local, il est président du Parti chrétien démocrate. Auteur de plusieurs essais, Bioéthique, l’homme contre l’homme paru aux Presses de la Renaissance est l’un des plus marquants.  » Notre sang vaut moins que leur pétrole  » déclarait récemment un évêque irakien. Le Moyen-Orient est en proie au chaos et les premières victimes en sont les peuples. Face à cela, l’irrésolution et les hésitations françaises sont pathétiques. La politique étrangère française est devenue un curieux cocktail de business first et d’impuissance. La France n’a pu empêcher l’exode tragique des chrétiens d’Irak, ni le calvaire des Syriens et la destruction de leur patrimoine archéologique. Notre sujétion aux monarchies pétrolières, si peu attentives aux droits humains nous met en porte à faux avec notre tradition diplomatique, faite d’équilibre et de mesure. Or il n’y a pas de fatalité. La France doit récupérer de l’influence pour peser dans le débat. Ne nous y trompons pas : le Moyen Orient est l’épicentre de nos crises : l’accueil des réfugiés, le terrorisme, toutes ces questions seront au centre du débat politique et engagent le destin de notre nation. A l’heure où le monde change, alors que les équilibres régionaux sont en pleine recomposition, avec l’émergence de la puissance perse et le retrait américain, notre pays risque de manquer une opportunité historique. La France peut retrouver son rôle historique. Elle bénéficie d’atouts majeurs, de puissants relais d’influence, d’une connaissance fine de la région. Mais pour cela, il faut une volonté politique et des alliances claires. Jean Frédéric Poisson est président du Parti chrétien démocrate, député des Yvelines. Il a souhaité prendre à bras le corps cette question en se rendant dans tous les pays concernés par la crise au Moyen Orient. Dans chaque pays il a parlé avec les acteurs politiques, religieux et économiques. En Libye avec les autorités de Tripoli. En Syrie en rencontrant le Président Assad. Au Kurdistan irakien et en Egypte avec les plus hautes personnalités. Dans ce livre manifeste, il redessine les contours de ce que doit être notre politique, relate ses entretiens exclusifs avec les acteurs majeurs de la région et appelle au sursaut pour qu’enfin la France soit à la hauteur des enjeux.

Informations complémentaires

Poids250 g
Fermer le menu