Sélectionné :

Mémoires de la Comtesse de Boigne Vol 1 à 5

50,00

Mémoires de la Comtesse de Boigne Vol 1 à 5

50,00

Editions Emile-Paul Frères, 1924, 5 volumes brochés

  • Tome I : Versailles. L’Emigration. L’Empire. La Restauration de 1814
  • Tome 2. 1815. L’Angleterre et la France de 1816 à 1820
  • Tome 3. De 1820 à 1830
  • Tome 4. Fragments. Une semaine de juillet 1830. Expédition de Madame la duchesse de Berry en 1832. Fontainebleau en 1834. Mariage de Monseigneur le duc d’Orléans en 1837. Ouverture de Versailles. Mort de Monsieur de Talleyrand en 1838. Mort de la princesse Marie d’Orléans, duchesse de Wurtemberg (1839)
  • Tome 5. Fragments. Mort de Monseigneur le duc d’Orléans (1832). Mort de Madame Adélaïde (1847). Chute de la monarchie d’Orléans (1848).

 

Plus que 1 en stock

Description

publiés intégralement d’après le manuscrit original.

Couvrant près de soixante-dix ans, les Mémoires de la comtesse de Boigne occupent une place à part dans la littérature de souvenirs, ne serait-ce que par la richesse de leur information et la qualité exceptionnelle de leur style.Document irremplaçable sur toute la période qui va des dernières années de l’Ancien Régime à la révolution de 1848, ces Mémoires ont fait de la comtesse de Boigne, depuis leur première publication en 1907, un personnage quasi mythique. Elle passe pour le caustique avocat du diable de tous les procès en canonisation de ses contemporains, la plus célèbre de ses victimes étant Chateaubriand. Ces Mémoires sont également l’œuvre d’une extraordinaire psychologue, impitoyablement lucide, qui démonte les rouages d’une société qu’elle a si bien observée et dénonce sans relâche la bêtise de sa classe sociale.Proust, qui en fut l’un des premiers lecteurs, s’enthousiasma pour les Mémoires de la comtesse de Boigne dont il salua la publication et dont il s’inspira directement pour son œuvre personnelle.

Informations complémentaires

Poids2500 g

Vous aimerez peut-être aussi…

Fermer le menu