Lui qui les juges

5,00

Éditions Flammarion, 234 pages, 1961

Plus que 1 en stock

UGS : 1190 Catégories : , , Étiquettes : , , ,

Description

L’auteur se penche sur la V° République moins pour établir un réquisitoire que pour dresser le bilan d’une faillite. Sans doute sent-on, à travers le texte, une ardente passion, mais elle n’est dictée que par la conscience de la gravité des événements.

Jacques Isorni analyse d’abord comment, ayant pris pour la seconde fois le pouvoir, le général De Gaulle a pu s’y maintenir à travers les abdications successives de sa politique. Puis il examine au travers du chef de l’Etat les récents procès intentés par le régime et déjà jugés: le procès Jeanson qu’il qualifie de « camouflage judiciaire », le procès des Barricades au sujet duquel il affirme, citant Debré lui-même, que c’est le gouvernement qui, s’étant mis hors la loi, aurait dû être l’accusé, enfin le procès des Généraux, où est exposé le tragique cas conscience de ces officiers qui ont préféré l’honneur et la fidélité au loyalisme.

Informations complémentaires

Poids190 g

Vous aimerez peut-être aussi…