Sélectionné :

Les enfants de l'exil : Récits d'écoliers russes après la Révolution de 1917

22,90

Les enfants de l’exil : Récits d’écoliers russes après la Révolution de 1917

22,90

Editions Bayard Jeunesse, 263 pages, mars 2005.

Plus que 1 en stock

Catégories : , , Étiquettes : , ,

Description

Ils ont fui la Russie, la guerre civile et la Révolution d’octobre 1917. Ils sont partis seuls ou avec leurs parents, ils ont traversé la Sibérie, embarqué sur des bateaux jusqu’à Chypre ou Constantinople. Ils ont vécu dans des wagons, des campements de fortune ou des orphelinats d’allure bien militaire. Ils ont vu la mort de leurs proches, les ravages de la famine et du typhus, les batailles et le sang, les anciens amis devenus féroces. Et ils ont raconté. Dans les établissements russes organisés dans l’urgence à l’étranger, heureux d’être à nouveau écoliers, ils ont écrit leurs souvenirs d’enfants. Ils s’appellent Nicolaï, Victor ou Svetlana, leurs textes sont parvenus jusqu’à nous. Ils sont russes, réfugiés,  » russes blancs  » comme on les appellera, ils ont entre neuf et vingt-trois ans. Ce sont des enfants de la guerre et de l’exil. Surpris par le photographe ou figés dans des poses disciplinées, absorbés dans des corvées quotidiennes ou murés dans l’ennui et la solitude, ils témoignent. De ce tournant historique, du traumatisme d’être enfant pris dans la tourmente, de l’expérience de l’exil qui a façonné notre XXe siècle. Catherine Gousseff et Anna Sossinskaïa ont choisi certains de ces récits et les ont commentés. Elles nous les offrent ici pour la première fois en langue française, illustrés par une cinquantaine de photographies d’époque, précieusement conservées par l’association Zemgor. Elles font renaître pour nous cette mémoire oubliée et nous invitent à réfléchir sur ces témoignages d’enfants, si rarement collectés jusqu’à présent.

Informations complémentaires

Poids400 g
Fermer le menu