Les Déracinés

Auteurs :

13,00

Editions Bartillat, 390 pages, janvier 2010.

En stock

Catégories : , Étiquettes : , ,

Description

Paru en 1897, ce roman, premier volet du Roman de l’énergie nationale, compte parmi les plus célèbres de Barrès. L’intérêt est que son point de vue ne se limite pas à un seul personnage, mais à un groupe de sept jeunes gens, dont il va raconter le départ pour la vie au début des années 1880. Sept personnages sont campés : François Sturel, proche de Barrès, romantique et nerveux ; Maurice Roemerspacher, esprit solide, marqué par le bon sens de son grand-père ; l’arriviste Suret-Lefort ; Henri Gallant de Saint-Phlin, héritier d’un domaine, terrien par vocation ; Racadot, descendant des esclaves et des serfs ; deux boursiers enfin, Renaudin et Mouchefrin.
Tout commence au lycée de Nancy où ils suivent les cours du professeur de philosophie, Bouteiller, représentation du kantien républicain. Ce dernier, appelé à Paris par Gambetta, entraîne à sa suite les garçons qui découvrent, à la manière d’un roman de Balzac, les combats de la vie et de l’affirmation de soi. Une jeune princesse arménienne sera assassinée par deux personnages.
Dans ce roman, Barrès a exposé toute sa doctrine nationaliste, ses doutes devant le monde moderne et sa quête d’un enracinement : la Lorraine sera pour lui cette terre où s’accomplir. Trois grands moments ponctuent le livre : la rencontre avec Taine, l’auteur des Origines de la France contemporaine, le rassemblement des garçons au tombeau de Napoléon aux Invalides et les obsèques de Victor Hugo.

Informations complémentaires

Poids300 g

Vous aimerez peut-être aussi…