Sélectionné :

Les conséquences politiques de la paix

19,00

Les conséquences politiques de la paix

19,00

Editions Godefroy de Bouillon, 159 pages, 1996.

Plus que 2 en stock

Catégories : , Étiquette :

Description

Après des études au lycée Henri IV, à la faculté de Droit de Paris et un passage à La Gazette de France, Jacques Bainville (1879-1936) devient, en 1908, le responsable de la rubrique de politique étrangère au quotidien l’Action française, qu’il détiendra jusqu’à sa mort.
En 1935, il est élu à l’Académie française. Journaliste et historien politique français, il était un grand spécialiste des affaires allemandes au début de ce siècle.
La justesse de ses analyses fit de sa chronique une des plus appréciées. Elle était lue avec attention même par les milieux républicains.
Les conséquences politiques de la paix, écrit en 1919 lors de la signature du Traité de Versailles et des traités annexes, annonce avec vingt ans d’avance comment les erreurs de jugement des vainqueurs aboutiront au pacte germano-soviétique, à l’invasion de la Pologne, à l’Anschluss et à la seconde guerre mondiale.
Qualifié de « classique de la pensée française en politique internationale » par le Professeur Georges-Henri Soutou, cet ouvrage prédit la scission entre Tchèques et Slovaques, l’éclatement de la Yougoslavie, la renaissance du panslavisme et l’anarchie de la Russie actuelle. En effet, « son livre est un magnifique avertissement de la vieille Europe à un continent qui allait sombrer dans les totalitarismes ».
Pour Bainville, ce qui importe le plus à la clarté des événements « c’est d’exposer les motifs et les intentions des hommes qui conduisent les grandes affaires ». C’est un peu le « politique d’abord ».

Informations complémentaires

Poids225 g
Fermer le menu