Sélectionné :

Les Camelots du Roi : Ils voulaient abattre la République (1908-1936)

12,50

Les Camelots du Roi : Ils voulaient abattre la République (1908-1936)

12,50

Editions Agnus, 2010.

En stock

Description

La politique classique de la France, éprouvée par les siècles, repose dur le primat du fait national qui s’oppose à la supranationalité, l’affirmation du rôle de l’Etat qui régit la société et impose son rôle face au poids des féodalités; ainsi que la promotion du principe de civilisation française qui s’oppose à la globalisation, à l’alignement et à la standardisation de la pensée.

De fait, cette politique refuse la fatalité du déclin ou l’oppression qui conduisent celui qui les subit à se renier, donc à nier le primat de l’homme. En fait, il s’agit tout simplement du sens propre du politique comme outil de promotion du bien public. Comme Eugène Ionesco cité dans « Noblesse oblige », éd. Autrement, avril 1987, je pense qu' »Une seule forme de gouvernement a été acceptée pendant des siècles par les Français et ce fut la monarchie. Je crois que cette forme de gouvernement est la plus compatible ou la moins incompatible avec l’humeur ou les humeurs des Français. Inconsciemment, ils doivent rêver d’un Louis XIV, c’est-à-dire d’un souverain, ce qui est conforme au caractère individualiste et concret du Français, d’un souverain qui ne se poserait pas le problème de la légitimité de son pouvoir. Il le garderait. Ce qui rend les régimes forts, c’est justement de ne pas se poser ce problème. Par ailleurs, la monarchie, c’est une famille, et le roi un visage, une présence concrète. On peut discuter avec. On finira bien par restaurer la monarchie, un jour, contre la dictature et contre l’anarchie. »

C’est pour cela qu’au début du XXème siècle, les Camelots du Roi voulaient abattre la république. Aujourd’hui encore leurs esprits perdurent.

Informations complémentaires

Poids300 g
Fermer le menu