La Fête arabe

6,00

Editions Emile-Paul Frères, 300 pages, 1912. Etat d’usage.

En stock

Description

” Peu de villes sont plus aimables qu’Alger. Aux grâces de la mère patrie s’ajoute ici je ne sais quoi de plus allègre et de plus voluptueux. Ce n’est ni Toulouse, ni Marseille : dans le parler, des tournures locales, mais dans la voix un peu d’accent ; dans l’esprit, de l’ardeur et de la vivacité, mais dans les gestes nulle pétulance, nulle emphase dans les propos. On sent déjà la gravité de l’arabe et le voisinage du désert “.
D’Alger, le narrateur partira dans une petite oasis du sud, habitée par un français respectueux des traditions et de la culture des hommes qui la font vivre. Comment ne pas se comporter en colon aveugle quelques années à peine après la Première guerre ? C’est ce que nous racontent les frères Tharaud, dans une profusion de couleurs, d’images et de parfums qui nous évoquent une Algérie aux scènes de vie paradisiaques, bien loin de celle que nous connaissons aujourd’hui.

Informations complémentaires

Poids260 g

Vous aimerez peut-être aussi…