Sélectionné :

La célébration du dimanche

9,00

La célébration du dimanche

9,00

Editions de l’Herne, 160 pages, 2010.

Plus que 2 en stock

Catégories : , Étiquettes : ,

Description

Une œuvre d’une actualité étonnante dans laquelle tous les partisans du dimanche aujourd’hui seront heureux de puiser des arguments, qu’ils soient fervents catholiques ou qu’ils appartiennent à la gauche radicale et athée.

Travailler le dimanche ? « Pourquoi continuer d’empêcher celui qui le veut ? », a demandé benoîtement le président français le 28 octobre 2008, revenant par là sur une question qui semblait tranchée depuis l’institution du repos dominical un siècle auparavant, en 1906. Si cette déclaration n’a pas manqué de provoquer une vive polémique, c’est que le débat sur le dimanche met en jeu des enjeux philosophiques de toute première importance…

« Le dimanche, dans les villes, n’est guère qu’un jour de fériation sans motif et sans but, une occasion de parades pour les enfants et les femmes, de consommation pour les restaurateurs, de fénéantise dégradante et de surcroît de débauche. Le dimanche, les tribunaux sont fermés, les cours publics suspendus, les écoles en vacances, les ateliers chôment, l’armée se repose: et pourquoi? Afin que le juge, déposant sa toge et sa gravité, puisse librement vaquer aux soins de l’ambition et du plaisir, que le savant cesse de penser, que l’étudiant flâne, que l’ouvrier se goinfre […] Le trafiquant seul ne s’arrête jamais. Quand tout cela serait honnête et utile, le but de l’institution serait encore manqué, et pour deux raisons: l’une, que tous les divertissements sont sans rapport avec le bien général; l’autre, qu’ils formentent l’égoïsme par le rapprochement même des personnes. »

Informations complémentaires

Poids150 g
Fermer le menu