Sélectionné :

Du côté des bordes

10,00

Du côté des bordes

10,00

EDITIONS ANNE CARRIERE, Broché 213 pages, 1998, Très Bon Etat

Plus que 1 en stock

Description

préface Claudine Vincenot

En Avril 1940, à la ferme de la Belle maria en Côte d’Or, le père Ernest, fermier, attend désespérément le retour de son fils, parti au front. En l’absence de celui-ci, François, réformé domestique de culture – c’est-à-dire garçon de ferme – fait tourner l’exploitation avec l’aide du Vieux Vatican et de la jolie Sidonie. En mai, les combats atteignent Dijon. Aux convois de réfugiés succèdent les Allemands, bien décidés à occuper le pays, le village, la ferme. Mais les saisons et les travaux des champs rythment immuablement le cours des évènements. Henri Vincenot est âgé d’une trentaine d’années lorsque, en 1941, il écrit Du côté des Bordes, chronique douce amère d’un village de Bourgogne.

En matière de roman paysan, on n’a jamais fait mieux que Vincenot. Cet inédit de 1941 fait entendre déjà le ton inimitable du futur auteur de « La billebaude ». A la fois naturaliste et un brin sarcastique, il donne la parole à un ouvrier agricole confronté à la Débâcle … Et la France apparaît telle qu’elle fut au début de l’Occupation : guère ragoûtante, pas du tout résistante, mais humaine.

Informations complémentaires

Poids340 g
Fermer le menu